BIO  (eng pdf)

Julie Desmarais (1976, -)

Originaire des Laurentides, Julie Desmarais vit et travaille à Montréal depuis les 20 dernières années. En 1999, elle obtient son baccalauréat en arts visuels et histoire de l'art de l’Université de Montréal. En 2004, elle remporte le concours jeunes artistes des Laurentides lui octroyant une bourse et une exposition solo au Musée d’Art Contemporain des Laurentides. Depuis, elle a participé à plusieurs foires d'art contemporain au Canada et aux États-Unis ainsi qu'à plusieurs expositions collectives. Elle poursuit
sa pratique quotidiennement dans son atelier situé au Chat des Artistes, rue Parthenais, à Montréal. En Mars 2017, elle présentera sa 4ième exposition solo intitulée Recueil de paysages à la Galerie D’Esté, à Montréal. 

Artiste engagée dans la communauté artistique montréalaise, elle a organisé et mis en œuvre plusieurs projets mobilisateurs dans le but de faire connaître son travail et celui des artistes de sa communauté. Elle habite la coopérative d’habitation Lezarts, lieu unique de résidences dédiées aux artistes professionnels en arts visuels et médiatiques.

Ses œuvres font partie de plusieurs collections privées et publiques nationales et internationales.

L'artiste est représentée par la Galerie D'Esté depuis 2010.




DÉMARCHE  (eng pdf)


Je concentre ma pratique sur la représentation de phénomènes naturels observés en parcourant le territoire canadien à la recherche de lieux peu ou pas affectés par la présence humaine. Animée par la volonté de concevoir des œuvres peintes dans un langage singulier, d'un regard attentif, comme s'il s'agissait d'une trame, je décompose et reconstruis chaque élément. À la manière d'un chercheur, je fais l'étude de la nature et scrute le paysage en utilisant la photographie pour documenter les éléments qui apparaîtront dans mes œuvres. J’aime explorer ce qui est plus grand que moi.

À contre-courant des pratiques actuelles, je choisis de peindre à l'huile des œuvres figuratives parfois immenses que je conçois comme des fenêtres ouvertes. La peinture est source inépuisable d’inventions. Le tableau prend forme à la manière d'un pastiche, d'où l'envie de créer le miroir d’une réalité, point singulier où le tableau devient passage vers l'immensité des lieux choisis. Devant le tableau, l'expérience sensible fait appel au corps,  au sens commun, au reconnaissable.
Julie Desmarais